VTT assistance électrique sur les chemins kirghizes

Durée : 13 Jours
Tarif: A partir de 2 050 euros pour 13 jours
Activité: VTT électrique ou VAE
Niveau: Modéré
Nos Dates de départ::
à la carte
Fiche Technique

Un circuit VTT à assistance électrique, ce moyen de transport vous permettra de découvrir davantage les  facettes de ce magnifique pays, de s’enfoncer un peu plus loin et vous facilitera les ascensions des nombreux cols.

Nous allons emprunter des pistes carrossables pour nous rendre dans des immensités sauvages ou seule la faune (chevaux, ovins, rapaces) nous tiendra compagnie. Les lac Song Koul et Issyk Koul seront les points forts de notre aventure en Terre Kirghize. Mais pour les atteindre, de beaux canyons aux couleurs ocres, des cols à plus de 3 000 mètre, de hautes vallées devront être franchis.

Nous ferons connaissance avec la culture kirghize, une population hospitalière, installée dans de petits villages ou dans leurs camps de yourtes pour la belle saison avec famille et troupeaux.

Groupe limité à 8 participants.

 

 

J1 : Vol Europe – Kirghizie

J2: Arrivée Bishkek.
Transfert aéroport guest house, repos, petit déjeuner, visite de la capitale kirghize (bazars, parcs), réglages des vélos, briefing.

J3 : Départ pour Kochkorka :
 Nous empruntons la vallée de la Chuy pour nous rendre au village de Kara Too à quelques kilomètres de Kochkorka, non loin des premiers sommets des Tien shan (transfert 4-5h). Pique-nique puis départ (alt : 1854 m) pour la première étape en VAE, notre mise en route se fait sur un faux plat montant débouchant progressivement sur une  montée pour atteindre le camp 1 (alt : 2727 m ).  Nous traversons et quittons les derniers villages avant de pénétrer dans une large vallée, apparition des premières yourtes, de chevaux, peu à peu on s’imprègne du cadre de vie des nomades.

tps : 3-4 h, dist : 45 km,  deniv + : 914 m, mode : éco, tour / camp 1 : sous tente

J4 : Col et vallée de Karakol.
18 km de montée dans une gorge étroite qui contraste avec l’immensité verdoyante pour franchir le premier col  qui s’élève à 3445 m.  De là-haut vue sur la vallée de Karakol ou coule la rivière du même nom : on distingue la descente sinueuse qui s’étend au loin tel un long serpent qui s’enfonce peu à peu sur un terrain vallonné agrémenté de quelques traversées de guets. Au détour d’un virage on fait face à un imposant glacier isolé au milieu de cette nature si paisible … Faux sentiment de solitude dans cette contrée sauvage : les rapaces hantent les airs, les chevaux solitaires foulent la vallée, les troupeaux de moutons errent accompagnés par leurs bergers

tps : 6-7 h, dist : 68 km,  deniv + : 1052 m, deniv – : 943 m, mode : éco, tour  / camp 2 : sous tente au bord de la rivière

J5 : Vallée de Karakol – Kekemeren
On quitte  progressivement la rivière Karakol qui se jette  dans la Kekemeren, et suite à une petite visite à Kojomkul  village natal du « Géant» du lieu-dit, on suit les eaux tumultueuses de la « Kéké » histoire de se rafraichir, et d’observer les nombreux rapides qui sillonnent la descente, petite halte à Kyzil oy, oasis riche en couleur, rencontre avec les habitants, et nuit au pied d’une falaise rouge.

tps : 6-7 h, dist : 60-80 km, déniv + : 1250 m, déniv – : 400-500 m, mode : éco, tour / camp 3 sous tente au bord de la rivière.

J6 : Kekemeren aux pieds du col de Chil-bel
Etape de « transition » dans la vallée de Djumgal : alternance de pistes et routes  sur un axe ouest-est qui permet d’approcher au plus près de certaines activités locales. On sillonne entre villages et cultures en amont d’une rivière pour déboucher sur les premiers contreforts qui entourent le lac Song Koul.

tps : 6-7h, dist : env 80 km, déniv + : 643 m, mode : éco, tour / camp 4 : sous tente

J7 : Arrivée au lac Song koul
Suite à une montée d’une dizaine de kilomètres dans des gorges verdoyantes (ascension avec les pourcentages les plus prononcés du parcours), on accède au Chil-bel pass (alt : 3287), ou on découvre une vue magnifique sur le lac et les montagnes environnantes. Ce décor de hauts pâturages est parsemé de yourtes et abrite nombre d’animaux sauvages et domestiques. Pique-nique au bord du lac puis contournement du lac par le nord, pour rejoindre notre camp de yourtes. Pour les personnes « encore motivés » possibilité de rallonger l’étape en passant au nord des monts Ak-tash soit 15 kms supplémentaires.

Tps : 6h, dist : 55 km, déniv + : 1354 m, déniv – : 1193 m, mode : éco, tour, sport / camp 5 : sous yourte.

J8 : Song kul – Vallée de Naryn On profite encore de la beauté du site, en longeant le lac par sa partie Est avant d’arriver au  col  de la journée le bien nommé : les 33 perroquets, puis descente sur 6 kms avec ses 33 virages pour plonger dans une vallée « alpestre » (premiers conifères), pique-nique au pied du deuxième col, puis redescente et une petite dernière montée pour le dernier col de la journée. Ensuite transfert navette avec un stop à Naryn (principale ville du sud de la Kirghizie) pour rejoindre un deuxième camp de yourtes au bord de la Kichi Naryn. Transfert navette 2h
tps : 5h30, dist : 52 km, déniv + : 960 m, mode : éco, tour / camp 6 : sous yourte.

J9, J10 : Kitchy Naryn – vallée de Tosor

Changement de décor : sur ses 2 étapes on se rapproche et on se retrouve à proximité des plus hauts sommets de la chaine des Terskey , et on peut voir Pic Padeba et le Khan Tengry. Dans cette immensité sauvage, on navigue entre des rivières  paisibles et impétueuses et des alpages  recouverts de millions defleurs (iris, sauges, pivoines, edelweiss). Dans le secteur de Karakaman nous traversons des vestiges kolkhozes et des pistes carrossables, conséquence d’une exploration soviétique passée. Entre vallées, rivières, alpages, et sous les sommets et les glaciers, ces 2 jours nous amènent au pied du col de Tosor, lieu de convergence de chevaux , de Marco Polos et de yacks,

tps : 6-7h, dist : 63 km, déniv : 1299 m, mode : éco, tour / camp 7 : sous tente (J9)

tps : 6-7h, dist : 65 km, déniv : 832 m, mode : éco, tour / camp 8 : sous tente (J10)

J11 : Col de Tosor – Lac  Issyk Koul

Passage au point le plus haut du séjour : alt : 3893 m, un nouveau genre de cadre s’offre à nous : rocailleux et aride, s’ensuit une descente de plus de 1500 m de dénivelé, qui surplombe une vue panoramique sur le deuxième lac le plus haut au monde : le lac Issyk kul puis 2 petites remontées de cols avant de rejoindre la civilisation à Bokonbaieva, et une dernière liaison pour se retrouver au bord du fameux lac petite mer intérieure du pays considéré comme la perle du Kirghizstan …

tps : 6-7h, dist : 82 km, déniv + : 914 m, déniv – : 2145  m, mode : éco, tour, sport / camp 9 sous tente

J12 : Lac Issyk kul – Bishkek

Détente et baignade au bord du lac, avant le retour sur la capitale kirghize.

J13: Bishkek – Europe

 

Informations générales :

 

Hébergement :
Nuits à Bishkek en Guest house, ou hôtel.
Sur le terrain nuits sous tente et sous yourtes (camp 7 et 8).
Les camps sous tente pour un meilleur confort / tente 3 places pour 2 personnes, matelas fournis), tente messe pour les repas, tente toilette et tente douche.

Restauration :
Cuisine plein air sur le terrain préparée par notre cuistot (avec une grande variété de plats) , locale sous yourte et restaurant à Bishkek.

Transferts :
4h de transfert pour quitter la capitale (J3) et 5h pour le retour (J12) + une navette dans les environs de Naryn (J8).

Logistique et Encadrants :
Pas moins de 3, 4 personnes pour vous mettre dans de bonnes conditions :
Un chauffeur avec son un véhicule pour le transport du matériel – sacs de voyage, matériel de bivouac …
Un cuistot pour vous préparer de bons petits plats
Un guide local francophone pour vous donner le maximum d’informations sur le pays que vous allez découvrir
Un moniteur vtt qui sera là pour vous aider à gérer votre effort, conseils utilisation du VTT Vae … Vérification des VTT après chaque étape par votre encadrant.

Matériel :
Mise à disposition d’e-bikes (Cube stereo Hybrid 120 EXC 500 ) pour des groupes de 6 à 8 personnes. Casque et lunettes bien évidemment obligatoires, gants et camelback indispensables.
Une liste d’équipement à prévoir vous sera communiquée lors de votre inscription

Climat :
Durant ce séjour, on navigue entre 1500 m et 3 500 m, pays de montagne : il faut donc prévoir de quoi se couvrir surtout dans les descentes, il peut faire très chaud en période estivale et les nuits sont fraiches.

Etapes :
Entre 50 et 60, 65 kms par jour, en fonction du relief. Soit environ un peu plus de 640 kms pour un dénivelé positif  supérieur à 7 500 m pour 9 jours sur le terrain.
Moyenne de dénivelé positif de  ~ 1 000 m / jour.

Niveau :
Etre capable de rouler 5, 6 h par jour, d’effectuer des descentes longues et sinueuses en totale confiance. Une pratique régulière du VTT est un plus.

Formalités :
Pour se rendre en Kirghizie, Validité passeport 6 mois après la date du retour)

Equipement individuel :  Similaire à celui d’un autre voyage en région de montagnes. Une liste vous sera jointe lors de votre inscription

– L’assurance voyage, Il vous sera impératif d’avoir une assurance voyage avant de quitter le territoire français.  Assurance rapatriement.

Période des séjours : 
De juin – septembre
Devises:
 Le som / Devises à emporter   L’euro est très bien accepté 1 € = 78 soms
Décalage horaire:
 Heures, rajouter 5 heures à l’heure française.
Langues: Le russe, le kirghize, les langues turcophones d’Asie centrales

Prix :    à partir de 2 050 euros

Les prix comprennent :

  • L’organisation du séjour
    Le transport durant tout le séjour, accueil aéroport
    La restauration durant tout le séjour sauf repas à Bishkek
    L’hébergement (yourtes et chez l’habitant, tentes), Guest house ou hôtel à Bishkek (sur demande)
    L’encadrement par un accompagnateur francophone kirghize et moniteur vtt
    Permis de zone écologiqueLes prix ne comprennent pas :
  • Les repas Bishkek
    Les boissons et extra personnels
    Pourboires équipe locale
    Aérien France- Kirghizie
    Assurance rapatriement

Aérien :
Possibilité de se rendre à Bishkek (capitale de la Kirghizie) par :
– Aéroflot, Turkish Airlines, Coût de l’aérien ~ 450 euros